Le Blog de LearnPerfect

Formations à distance en langues étrangères, bureautique, PAO et Digital Learning

Le défi du manager : devenir un leader !

Table des matières

Être un manager n’implique pas toujours d’être un leader ! Il s’agit d’un sujet fréquemment abordé. En anglais, nous constatons qu’il existe une distinction entre « to manage » et « to lead », qui consiste à inspirer les gens à vous suivre. Il est probable qu’être manager a été votre ambition depuis le début de votre carrière, et maintenant que vous avez atteint cet objectif, votre problème est de devenir un leader, voire un bon leader ? Comment ? Ce n’est pas une tâche bien compliquée. Nous avons compilé une liste d’astuces pour passer de manager à leader que nos coachs donnent à nos aspirants leaders lors des séances de coaching en leadership !

En matière de développement personnel, l’une des soft-skills les plus importantes à acquérir pour un manager ou un manager en devenir est le leadership ! Au-delà des capacités techniques acquises pour atteindre ce niveau de responsabilité, le leadership constitue le b.a.-ba de la gestion d’une équipe.

Le rôle d’un leader versus le rôle d’un manager

Le rôle d’un manager et celui d’un leader sont distincts.

Lorsque vous avez été affecté à un poste en tant que manager, vous assumez le rôle d’un représentant de l’organisation chargé de superviser le travail d’un groupe d’employés et de prendre les mesures nécessaires. Si vous envisagez de franchir l’étape suivante et de devenir un leader, vous devez commencer par motiver et amener vos collaborateurs à atteindre des objectifs précis en dirigeant, guidant et influençant leur comportement.

Les aspirations d’un leader versus les aspirations d’un manager

L’aspiration d’un manager est de gravir les échelons de sa carrière et de gérer son équipe de manière à atteindre les objectifs de l’entreprise et les meilleures performances. Ne vous méprenez pas, il n’y a rien de mal à cela. Au contraire, la clé du succès réside dans cette aspiration à toujours faire mieux ! Autant faire mieux en étant meilleur grâce au leadership. Un leader aspire à faire en sorte que les gens comprennent votre vision, y croient et travaillent de concert avec vous pour atteindre les objectifs de l’équipe et de l’entreprise. La gestion est davantage une affaire d’administration et consiste à s’assurer que les choses quotidiennes sont faites comme il se doit.

Les qualités d’un leader versus les qualités d’un manager

On attend d’un bon manager qu’il ait une connaissance approfondie de son produit, de ses services en plus de la maîtrise des compétences techniques et professionnelles et qu’il soit capable de diriger une équipe. En plus de savoir gérer, un manager-dirigeant doit posséder les compétences générales nécessaires pour mener son équipe au succès. La bonne attitude, donner le bon exemple, savoir communiquer, valoriser ses collaborateurs, être discipliné, rigoureux, avoir le sens des responsabilités, avoir cet aspect humain, être flexible et adaptable, être accessible sont des exemples parmi tant d’autres de soft-skills à posséder pour avoir le profil d’un bon leader.

La vocation d’un leader versus le statut d’un manager

Un manager n’est pas toujours un leader, et un leader n’occupe pas toujours un poste à responsabilité.

Tout en atteignant ses objectifs, un dirigeant motivé par sa vocation se préoccupe également d’aligner ses valeurs personnelles sur sa propre définition du succès. Il obtenir ainsi un sentiment de sens et de bien-être pour lui-même et ses collaborateurs.

Un dirigeant qui n’a pas toujours ce sentiment de raison d’être peut se reposer sur sa position, hautement méritée parce qu’il a fallu beaucoup d’efforts pour y arriver, mais il vise la perfection.

Il n’a peut-être pas la vocation à accompagner ses collaborateurs dans leur propre développement et leur épanouissement.

La vision d’un leader versus la vision d’un manager

En termes de développement personnel, d’avancement professionnel et de bien-être de l’entreprise, un leader a une vision d’ensemble pour ses équipes. Il voit au-delà des capacités techniques de son équipe et l’aide à voir ce qu’elle ne peut pas voir par elle-même et pour elle-même. Le leader visualise son objectif à long terme en ayant un plan bien défini et en définissant le plan d’évolution et de croissance des compétences et des connaissances. Les managers, quant à eux, se préoccupent davantage de l’achèvement des tâches et des mesures de performance, qui sont, sans aucun doute, importantes pour le succès d’une entreprise, mais pas que !

Manager exécutant versus le leader responsabilisant

Un manager est responsable des processus d’élaboration et d’exécution des plans de marché et des produits livrables. Le manager dirige l’équipe dans la création de plans de marché exploitables. Contrairement au leader qui met en œuvre des initiatives stratégiques pour faire progresser l’impact commercial de ces plans. Un leader responsabilisant partage le pouvoir avec ses subordonnés, en leur donnant le pouvoir de décision. Il exprime également sa confiance dans les capacités des employés à effectuer leur travail de manière indépendante.

Dans le monde des affaires, nous utilisons souvent, à tort, le terme « manager » pour « leader » et vice-versa. Pourtant, comme vous avez pu le constater, les définitions de ces deux termes ne sont pas les mêmes.

Le leadership, selon certains experts, pourrait être l’une des qualités d’un manager – ou du moins, d’un bon manager. Le leadership et la gestion sont des termes qui renvoient à une variété de compétences. Optez pour nos formations axées sur le leadership pour devenir un leader inspirant et en mesure de maîtriser et distinguer les différentes approches du leadership.

Retrouvez nos articles de la même catégorie

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkdin