L’apprentissage des langues pour les adultes doit-il être purement académique ou ludique ?

L’idée de s’amuser tout en apprenant peut être un concept difficile à concevoir. Pourtant, apprendre est amusant. Ou du moins… il devrait l’être !

Or, certaines personnes soutiennent que l’apprentissage d’une langue notamment pour les adultes, doit rester académique et constituer une matière à part entière. Pourtant, est-ce la meilleure méthode la plus efficace pour les adultes ?

C’est ce que nous vous invitons à découvrir.

Quelle est la différence entre un apprentissage académique et un apprentissage ludique ?

  • L’apprentissage académique est l’acquisition de compétences qui constituent le noyau du programme d’études général.
  • L’apprentissage ludique est une méthodologie utilisée dans le domaine de l’éducation et de la formation pour expliquer comment un apprenant apprend par le biais d’activités ludiques, c’est-à-dire des jeux.

L’apprentissage académique, dans quelle mesure ?

Ce type d’apprentissage  est important car les professionnels auront besoin d’un niveau d’éducation plus élevé pour être en mesure de répondre aux professions nécessitant des compétences techniques avancées.

Il faut savoir que l’adulte, comparé à un enfant, se concentre sur les faits et sur ce qui pourra lui être utile ou non ! C’est pourquoi il est important de rendre l’apprentissage pertinent en optimisant l’apprentissage académique dans une certaine mesure en vue de la qualité, de l’excellence et de la maîtrise de la langue. L’apprentissage académique a mis l’accent sur les caractéristiques et les valeurs tangibles de l’individualité et de la compétition.

L’apprentissage académique est important car les professionnels auront besoin d’un niveau d’éducation plus élevé pour être en mesure de répondre aux professions nécessitant des compétences techniques avancées.

D’ailleurs, quand il s’agit d’apprendre une matière, c’est compliqué, voire impossible de faire sans la partie académique.

Ce que vous devez savoir, c’est que les apprenants adultes sont davantage intéressés par l’acquisition de connaissances qui les aideront à relever les défis du monde réel auxquels ils sont confrontés au travail ou dans leurs vies personnelles. Ils veulent une éducation davantage axée sur les problèmes que sur le contenu.

Cette idée oblige les éducateurs à repenser leurs plans pour un cours et à s’assurer qu’il fournit des connaissances que les adultes utiliseront dans leurs vies quotidiennes. À un niveau plus élevé, ceux qui conçoivent les programmes de formation doivent garder cette même question à l’esprit.

Le modèle académique, dit, transmissif assurera certes le transfert de connaissance, mais pour combien de temps ? L’apprenant l’utilisera-t-il ou le mettra t-il en pratique ?

Pourquoi l’apprentissage ludique ?

Pour bon nombre de personnes, la conception du jeu s’oppose à celle du travail.

En l’occurrence, on ne peut parler de jeu que dans une situation ludique qui génère du plaisir. Quant au parcours d’apprentissage, elle implique la notion de travail liée à l’effort.

Si l’apprentissage des adultes est purement académique par des programmes et un temps imparti, il n’y trouvera pas son compte et n’aura aucun facteur motivant.

Est-ce qu’un adulte qui apprend une langue peut se limiter à une formation type avec un programme prédéfini ?

Le plaisir a un effet positif sur le degré de motivation, déterminant ce que nous apprenons et ce que nous retenons. L’apprentissage n’est pas un événement ponctuel. Cela requiert une certaine répétition et un certain dévouement. Une fois l’expérience plaisante, les apprenants sont curieux et en redemandent.

Dans le cas de l’apprentissage d’une langue étrangère, cela peut parfois s’avérer laborieux, complexe et relever du parcours du combattant. C’est pourquoi l’adulte doit y prendre plaisir et trouver un sens à ce qu’il apprend.

Si la formation reste purement académique, l’apprenant apprendra sans aucun doute les bases, mais sera-t-il vraiment intéressé par le sujet ?

Mais un apprenant adulte veut beaucoup plus.

Il veut s’amuser, apprendre, trouver un sens, pratiquer, susciter l’intérêt, tout cela en même temps. Avec une formation purement académique, nous ne faisons que cocher la case apprentissage !

Il faut plus pour engager l’apprenant adulte sur le long terme.

Les jeux, les jeux de rôle, les activités permettent aux apprenants de participer, de s’amuser, d’apprendre. Et parfois de se sentir heureux. Il est prouvé que le bonheur active vos neurones afin qu’ils soient plus réceptifs à ce que vous apprenez, retenez et utilisez ensuite. Sans compter que la participation et l’interaction seront la clé du succès.

L’approche ludique est l’une des méthodes recommandées pour dynamiser une formation , surtout si elle concerne des sujets comme les langues et elle est même efficace pour les cours en ligne.

On apprend à tout âge !

Si quand vous étiez enfant ou plus jeune, apprendre l’anglais ou une langue étrangère représentait une perte de temps pour vous ; aujourd’hui avec la mondialisation, les opportunités de carrières internationales, l’envie de voyager et la possibilité de se former grâce au compte CPF , les jeunes adultes optent de plus en plus pour la formation.xs

Retrouvez nos articles de la même catégorie :

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin